Wyes

Nous avons été inspirés à conduire ce projet dans le but d’apporter une solution aux patients de la Maladie de Charcot. Celle-ci touche “environ 8 000 personnes en France” et “120 000 personnes dans le monde” d’après l’Institut du Cerveau et de la Moelle Épinière. 

 

Les individus atteints souffrent d’une dégénérescence progressive des muscles de leur corps jusqu’à la paralysie. Dans les stades les plus avancés de la maladie, les patients ne peuvent plus bouger et plus communiquer. Toutefois, la pathologie n’affecte pas directement les facultés cognitives des patients et ceux-ci sont encore très vifs mentalement ! Par ailleurs, la dégénérescence musculaire liée à la Maladie de Charcot touche tous les muscles à l’exception de la zone entourant les yeux du patient.

Le projet s’adresse également aux victimes du Locked-In Syndrome, qui rencontrent les mêmes défis de communication que les patients de la Maladie de Charcot, et plus généralement aux individus paralysés et muets. Nous avons aussi commencé à étudier les éventuels progrès de communication que wyes pourrait apporter à des personnes autistes.

Les lunettes

Nous avons réalisé les premiers modèles de lunettes grâce à des impressions en 3D, cette technique présente l’avantage du coût et de la flexibilité de modélisation. Les capteurs infrarouges, également abordables, légers et peu encombrants,  sont intégrés à la monture et positionnés au niveau de la pommette de l’utilisateur afin de capter les clignement “forcés”, soit plus intenses que les clignement naturels, et qui font bouger le muscle de la joue.

Nous avons privilégié la détection du clignement des yeux car c’est un mouvement que les patients de la Maladie de Charcot peuvent réaliser même dans les stades avancés de la maladie. Par ailleurs, il s’agit d’un mouvement très précis (contrairement au mouvement de l’orientation des yeux, par exemple), ce qui réduit par la suite le nombre d’erreurs de communication.

 

Une prochaine version du système a pour vocation à s’adapter sur n’importe quelle monture de lunettes, afin d’offrir à l’utilisateur un plus large choix de modèles et de permettre aux personnes qui portent des lunettes de les garder.

Les lunettes sont reliées à un boîtier qui analyse les signaux des clignements et communique avec l’application.

 

L'application

L’application a été conçue de manière à :

  • Maximiser la rapidité de communication de l’utilisateur,

  • Limiter l’effort physique, physiologique et cognitif du patient

  • S’adapter à la fois aux préférences de l’utilisateur ainsi qu’à ses capacités physiologiques et cognitives

  • Limiter les erreurs de communication

  • Rendre l’expérience d’utilisation simple et ludique

Défilement :

Au sein de l’interface de l’application, le principe récurrent est le défilement. Les différentes fonctionnalités proposées sont mises en avant alternativement, grâce à un effet de “surbrillance”, et l’utilisateur sélectionne l’action qu’il souhaite effectuer. Le défilement a été étudié avec pour objectif la rapidité de communication. L’ordre de succession des actions proposées correspond à l’ordre de priorité et de pertinence de chacune des fonctionnalités pour l’utilisateur (il peut d’ailleurs le modifier selon ses préférences). Le défilement permet également de limiter le nombre de clignements à effectuer par l’utilisateur et d’adapter l’interface à ses capacités physiologiques (il peut tout de même utiliser l’application efficacement s’il ne peut cligner que d’un seul oeil) en plus de limiter les erreurs de communication dues à la détection du clignement.

Communication extérieure :

En consultant des individus atteints de la Maladie de Charcot, nous avons appris qu’un des plus gros défis de la maladie était pour les proches des patients. En effet, il peut s’avérer très difficile pour eux de les quitter, même lorsqu’ils restent à la maison, par peur qu’il ne leur arrive quelque chose. Nous avons donc compris que pour conférer plus d’indépendance, à la fois aux patients et à leurs proches, il était indispensable d’intégrer des fonctionnalités de “communication extérieure” (e.g. sms ou email) au sein de l’application. Ainsi, les patients peuvent communiquer leur situation à leurs proches en toutes circonstances.

Jeu d’entraînement :

Afin de familiariser le patient avec l’utilisation de l’application, nous avons développé un jeu éducatif qui permet de s’entraîner à cligner des yeux “précisément”, c’est-à-dire à maîtriser l’intensité du battement de ses paupières. Après avoir joué, il pourra piloter l’application avec beaucoup plus de précision. La deuxième vocation du jeu est l’entraînement. En effet, de nombreuses personnes ne savent pas cligner d’un seul oeil à la fois. Or, pour l’utilisation de wyes, on distingue le clignement de l’oeil droit (version courte et version longue), le clignement de l’oeil gauche (version courte et version longue) et le clignement des deux yeux (version courte). wyes s’utilise aussi bien avec un seul type de clignement qu’avec les cinq, toutefois, son utilisation est beaucoup plus rapide (et permet par conséquent une communication beaucoup plus rapide) avec cinq “commandes”, i.e. cinq types de clignements. C’est pourquoi l’utilisateur peut avoir envie de s’entraîner sur certaines commandes, afin de fluidifier son expérience au sein de l’application.

Adaptabilité de l’interface :

Au sein de wyes, nous avons privilégié la personnalité de l’utilisateur. Ce dernier peut adapter l’interface selon ses préférences, aussi bien au niveau visuel qu’au niveau du dictionnaire interne à l’application. Ainsi, l’interface ressemble à son utilisateur et traduit sa façon de s’exprimer, son caractère ainsi que son sens de l’humour. Les phrases sont enregistrées par catégories et le patient peut choisir l’ordre dans lequel elles apparaissent, cela rend l’application plus dynamique et augmente la rapidité d’utilisation.

Perspectives :

Dans les prochaines versions de l’application, nous prévoyons d’intégrer :

  • L’accès à internet

  • De nouvelles langues (option de modification du dictionnaire)

  • De nouveaux jeux pour divertir l’utilisateur

  • Une option de personnalisation de la voix de lecture des phrases

  • L’application Skype

  • De nouveaux designs pour l’interface